04/09/2015

Londres: Poussée de fièvre des valeurs britanniques

L'indice FTSE 100 a enregistré une petite poussée de fièvre en cette fin de semaine puisque le baromètre phare des valeurs britanniques a inscrit en séance un pic annuel à 4 178,50 pts et la clôturé la séance sur un gain de 1,13% à 4150,8 points (+2,5% d'un vendredi sur l'autre).

La bourse londonienne, comme ses homologues européennes, ont largement profité de la reprise des manœuvres financières dans le secteur technologique  et celui de la promotion immobilière ('approches' effectuées pour le rachat du britannique Canary Wharf).

Maintien de l'emploi aux USA


Les statistiques de l'emploi aux États-Unis ont de leur côté soulagé les investisseurs qui anticipaient une nouvelle forte dégradation. Le département du Travail américain a fait part d'une destruction nette de 17000 emplois en mai (contre -25000 à -40000 attendus par les analystes) après un mois d'avril qui s'est soldé finalement par un score nul et vierge et non la suppression de 48 000 postes comme annoncé initialement.
De quoi reléguer au second plan la remontée attendue du taux de chômage à 6,1%, un plus haut depuis neuf ans outre Atlantique.

Sur le front des valeurs, l'action Canary Wharf a tenu la vedette avec un bond de 46,1% à 263 pence, euphorisée par les ' approches ' dont la société a fait l'objet et qui pourrait déboucher (ou) non sur sa reprise. Cette dernière perspective a souri à l'ensemble du secteur dont British Land, +5,8%.

Les technologiques n'étaient pas en reste, dopées par les manœuvres d'envergure dans le secteur des logiciels. L'indice Teckmark a ainsi progressé de 1,5% à 817,80 points.

Hausse de l'industrie


Les pharmaceutiques se sont bien comportées à l'image d'Astrazeneca +4,8%, Shire Pharmaceuticals +2,2% et GlaxoSmithKline +0,6% (conseil d'administration remanié). Ce mouvement s'inscrit dans l'espoir que la réforme du programme US Medicare entraînera une augmentation des ventes.

Du côté des transports, la compagnie aérienne Easy Jet affiche une hausse de 23,3% à 201 pence, avec un plus haut en cours de séance à 218 pence. La compagnie a presque doublé son trafic passager et son taux de remplissage s'élève à 83,5 % (+1,4 points). British Airways suit le mouvement en s'octroyant +9%.
Le groupe de services aux entreprises Hays a enregistré une performance de 4,55% à 92 pence, après que sa notation ait été relevée à ' surpondérer ' par Morgan Stanley.

A la baisse, l'opérateur de téléphonie mobile MMO2 a chuté de 5,2% à 59,25 pence, réagissant ainsi à la politique agressive en matière de prix adoptée par le nouvel arrivant 3UK. Pour les mêmes raisons mais dans de moindres proportions, Vodafone a trébuché de 1% à 128,5 p.

Par ailleurs, après plusieurs profit warnings, le voyagiste britannique My Travel affiche de lourdes pertes pour le premier semestre Il annonce ainsi un déficit de 282,7 MGBP (467,2 MUSD), hors exceptionnels et amortissement des survaleurs, contre une perte opérationnelle de 150,2 MGBP pour la même période, un an plus tôt. Son titre a terminé en retrait de 3,2% à 23 pence.

17:50 Publié dans Affaires | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.